Le partage équitable du fardeau des dépenses de défense entre les pays alliés de l'Otan et le renforcement de la lutte contre le terrorisme au sein de l'Alliance sont deux revendications centrales du président américain Donald Trump. Après avoir appelé avec insistance, durant la dernière rencontre des ministres de la Défense de l'Otan en février dernier, les alliés européens à "faire plus" d'efforts en matière de défense pour répondre à la pression croissante mise par les Etats-Unis sur leurs alliés européens, M. Stoltenberg s'est également dit ouvert lundi à "voir comment l'Otan peut renforcer ses efforts en matière de lutte contre le terrorisme." Il a fait de la question un des points centraux abordé en mai lors du sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de l'Alliance. "Lors de la rencontre prévue en mai, une session de travail sera au programme pour aborder la façon dont l'Otan s'adapte aux nouveaux défis. Les questions autour des dépenses de défense seront à l'ordre du jour et nous allons également voir ce que l'Otan pourra faire pour faire davantage d'efforts pour lutter contre le terrorisme. La question sera également abordée au mois d'avril prochain (lors de la rencontre entre les ministres des Affaires étrangères de l'Alliance)." Le secrétaire général a annoncé qu'il se rendra, dans ce cadre, la semaine prochaine à Washington pour participer à une réunion de la coalition contre Daesh. (Belga)

Le partage équitable du fardeau des dépenses de défense entre les pays alliés de l'Otan et le renforcement de la lutte contre le terrorisme au sein de l'Alliance sont deux revendications centrales du président américain Donald Trump. Après avoir appelé avec insistance, durant la dernière rencontre des ministres de la Défense de l'Otan en février dernier, les alliés européens à "faire plus" d'efforts en matière de défense pour répondre à la pression croissante mise par les Etats-Unis sur leurs alliés européens, M. Stoltenberg s'est également dit ouvert lundi à "voir comment l'Otan peut renforcer ses efforts en matière de lutte contre le terrorisme." Il a fait de la question un des points centraux abordé en mai lors du sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de l'Alliance. "Lors de la rencontre prévue en mai, une session de travail sera au programme pour aborder la façon dont l'Otan s'adapte aux nouveaux défis. Les questions autour des dépenses de défense seront à l'ordre du jour et nous allons également voir ce que l'Otan pourra faire pour faire davantage d'efforts pour lutter contre le terrorisme. La question sera également abordée au mois d'avril prochain (lors de la rencontre entre les ministres des Affaires étrangères de l'Alliance)." Le secrétaire général a annoncé qu'il se rendra, dans ce cadre, la semaine prochaine à Washington pour participer à une réunion de la coalition contre Daesh. (Belga)