"Les déclarations du président américain sont très préoccupantes dans la mesure où elles dégradent le rôle essentiel que jouent les médias dans toute société démocratique", a estimé le représentant de l'OSCE pour la liberté de la presse, Harlem Désir. Dans un discours à Phoenix (Arizona) le 22 août, M. Trump avait notamment accusé les médias d'être "franchement malhonnêtes", "pourris" et de "monter des histoires de toutes pièces", rappelle l'OSCE. En qualifiant les médias d'"ennemis du peuple", le président américain mine non seulement leur légitimité, mais il "fait aussi potentiellement courir aux journalistes le risque d'être davantage la cible de violences", note M. Désir. En outre, "de telles déclarations peuvent avoir un large impact international vu les menaces grandissantes pesant sur la liberté des médias dans la zone de l'OSCE et au-delà", s'inquiète l'organisation. Les médias sont une des cibles favorites de Donald Trump, qui les vilipende régulièrement sur Twitter notamment. L'OSCE rassemble 57 pays allant des Etats-Unis à la Mongolie, en passant par le Canada, l'ensemble du continent européen, l'Asie centrale et la Russie. (Belga)

"Les déclarations du président américain sont très préoccupantes dans la mesure où elles dégradent le rôle essentiel que jouent les médias dans toute société démocratique", a estimé le représentant de l'OSCE pour la liberté de la presse, Harlem Désir. Dans un discours à Phoenix (Arizona) le 22 août, M. Trump avait notamment accusé les médias d'être "franchement malhonnêtes", "pourris" et de "monter des histoires de toutes pièces", rappelle l'OSCE. En qualifiant les médias d'"ennemis du peuple", le président américain mine non seulement leur légitimité, mais il "fait aussi potentiellement courir aux journalistes le risque d'être davantage la cible de violences", note M. Désir. En outre, "de telles déclarations peuvent avoir un large impact international vu les menaces grandissantes pesant sur la liberté des médias dans la zone de l'OSCE et au-delà", s'inquiète l'organisation. Les médias sont une des cibles favorites de Donald Trump, qui les vilipende régulièrement sur Twitter notamment. L'OSCE rassemble 57 pays allant des Etats-Unis à la Mongolie, en passant par le Canada, l'ensemble du continent européen, l'Asie centrale et la Russie. (Belga)