Les organisateurs du festival sont soupçonnés de faux en écriture, escroquerie et abus de confiance. La fraude au préjudice des fournisseurs pourrait se chiffrer en centaine de milliers d'euros. (Belga)

Les organisateurs du festival sont soupçonnés de faux en écriture, escroquerie et abus de confiance. La fraude au préjudice des fournisseurs pourrait se chiffrer en centaine de milliers d'euros. (Belga)