PEKIN Les deux principaux partis d'opposition japonais ont fusionné hier et élu un nouveau dirigeant, Yukio Edano, pour tenter de renforcer leur poids en prévision d'éventuelles élections législatives anticipées. Le Parti libéral-démocrate (PLD) au pouvoir choisira la semaine prochaine le successeur du Premier ministre Shinzo Abe, démissionnaire pour raisons de santé. Plusieurs personnalités politiques de premier plan ont suggéré que des législatives anticipées pourraient être convoquées assez rapidement. Les deux partis se sont regroupés sous la bannière du Parti démocrate constitutionnel. (Belga)

PEKIN Les deux principaux partis d'opposition japonais ont fusionné hier et élu un nouveau dirigeant, Yukio Edano, pour tenter de renforcer leur poids en prévision d'éventuelles élections législatives anticipées. Le Parti libéral-démocrate (PLD) au pouvoir choisira la semaine prochaine le successeur du Premier ministre Shinzo Abe, démissionnaire pour raisons de santé. Plusieurs personnalités politiques de premier plan ont suggéré que des législatives anticipées pourraient être convoquées assez rapidement. Les deux partis se sont regroupés sous la bannière du Parti démocrate constitutionnel. (Belga)