Dans ce plan, décliné en deux scénarios, l'opposant propose de créer "un comité spécial des Nations unies pour la vérification des résultats" ou de "refaire les élections dans un délai de six mois". La Commission électorale nationale indépendante (Céni) et la Cour constitutionnelle ont proclamé Félix Tshisekedi vainqueur de la présidentielle de décembre avec 38% contre 34% à M. Fayulu. Dans le premier scénario, M. Fayulu propose de demander à la Céni "de donner les résultats bureau de vote par bureau de vote" et de "produire les procès-verbaux des centres locaux de compilation" des résultats. Dans le deuxième scénario, M. Fayulu propose de "refaire les élections dans un délai de six mois". Pour lui, il faut "définir le cadre et trouver un mécanisme pour instaurer une transition de six mois" et "mettre en place de façon consensuelle un nouveau bureau et une nouvelle plénière de la Céni". M. Fayulu, qui revendique aujourd'hui la victoire avec 60% des voix, propose également de "recomposer la Cour constitutionnelle; de régler le sort de Félix Tshisekedi et Martin Fayulu et des députés élus", sans dire explicitement comment cela se ferait. (Belga)

Dans ce plan, décliné en deux scénarios, l'opposant propose de créer "un comité spécial des Nations unies pour la vérification des résultats" ou de "refaire les élections dans un délai de six mois". La Commission électorale nationale indépendante (Céni) et la Cour constitutionnelle ont proclamé Félix Tshisekedi vainqueur de la présidentielle de décembre avec 38% contre 34% à M. Fayulu. Dans le premier scénario, M. Fayulu propose de demander à la Céni "de donner les résultats bureau de vote par bureau de vote" et de "produire les procès-verbaux des centres locaux de compilation" des résultats. Dans le deuxième scénario, M. Fayulu propose de "refaire les élections dans un délai de six mois". Pour lui, il faut "définir le cadre et trouver un mécanisme pour instaurer une transition de six mois" et "mettre en place de façon consensuelle un nouveau bureau et une nouvelle plénière de la Céni". M. Fayulu, qui revendique aujourd'hui la victoire avec 60% des voix, propose également de "recomposer la Cour constitutionnelle; de régler le sort de Félix Tshisekedi et Martin Fayulu et des députés élus", sans dire explicitement comment cela se ferait. (Belga)