"Nous sommes le parti de la liberté, de l'optimisme, du progrès. Nous avons les moyens de sortir plus fort de cette crise. Nous devons plus que jamais donner le ton", a insisté M. Lachaert dans son premier discours de nouvelle année en tant que président des libéraux flamands. Partenaire à la fois au sein du gouvernement flamand et de la majorité fédérale, le président de l'Open Vld estime qu'il convient de "redémarrer aussi vite que possible notre économie et lui donner un coup de boost, en investissant dans les secteurs de demain, en misant sur la formation, et en stimulant l'entreprenariat". Vu les mesures sanitaires en vigueur, le parti n'a pu organiser cette année ses traditionnels voeux dans une salle. Il a plutôt vendu plus de 2.000 "apérobox" à ses membres pour suivre les festivités en live. L'Open Vld espère pouvoir tenir plus tard cette année une "vraie" fête avec son parti frère, le MR. En juin prochain, la famille libérale belge soufflera en effet ses 175 ans d'existence. (Belga)

"Nous sommes le parti de la liberté, de l'optimisme, du progrès. Nous avons les moyens de sortir plus fort de cette crise. Nous devons plus que jamais donner le ton", a insisté M. Lachaert dans son premier discours de nouvelle année en tant que président des libéraux flamands. Partenaire à la fois au sein du gouvernement flamand et de la majorité fédérale, le président de l'Open Vld estime qu'il convient de "redémarrer aussi vite que possible notre économie et lui donner un coup de boost, en investissant dans les secteurs de demain, en misant sur la formation, et en stimulant l'entreprenariat". Vu les mesures sanitaires en vigueur, le parti n'a pu organiser cette année ses traditionnels voeux dans une salle. Il a plutôt vendu plus de 2.000 "apérobox" à ses membres pour suivre les festivités en live. L'Open Vld espère pouvoir tenir plus tard cette année une "vraie" fête avec son parti frère, le MR. En juin prochain, la famille libérale belge soufflera en effet ses 175 ans d'existence. (Belga)