Traditionnellement, la formation des coalitions se déroule de manière séparée à Bruxelles. La semaine passée, les écologistes, gagnants du scrutin, l'Open Vld et le sp.a ont décidé d'entamer ensemble les négociations. Du côté francophone, les consultations menées par le ministre-président sortant, Rudi Vervoort, et la présidente de la fédération bruxelloise du PS, Laurette Onkelinx, n'ont pas encore débouché sur le choix de partenaires de négociation. Les socialistes ont toutefois indiqué à plusieurs reprises qu'ils voulaient mettre en place des "majorités les plus progressistes possible".

Lundi matin, au cours de la réunion du Bureau de l'Open Vld, Guy Vanhengel et Sven Gatz se sont vu rappeler que l'Open Vld s'était lié au MR en Région bruxelloise et il leur a été demandé de ne pas presser le rythme des futures négociations. Sous la législature précédente, l'Open Vld siégeait dans la majorité tandis que le MR était dans l'opposition, une situation qui a régulièrement envenimé les relations entre M. Vanhengel et le président de la régionale bruxelloise du MR, Didier Reynders.

Traditionnellement, la formation des coalitions se déroule de manière séparée à Bruxelles. La semaine passée, les écologistes, gagnants du scrutin, l'Open Vld et le sp.a ont décidé d'entamer ensemble les négociations. Du côté francophone, les consultations menées par le ministre-président sortant, Rudi Vervoort, et la présidente de la fédération bruxelloise du PS, Laurette Onkelinx, n'ont pas encore débouché sur le choix de partenaires de négociation. Les socialistes ont toutefois indiqué à plusieurs reprises qu'ils voulaient mettre en place des "majorités les plus progressistes possible". Lundi matin, au cours de la réunion du Bureau de l'Open Vld, Guy Vanhengel et Sven Gatz se sont vu rappeler que l'Open Vld s'était lié au MR en Région bruxelloise et il leur a été demandé de ne pas presser le rythme des futures négociations. Sous la législature précédente, l'Open Vld siégeait dans la majorité tandis que le MR était dans l'opposition, une situation qui a régulièrement envenimé les relations entre M. Vanhengel et le président de la régionale bruxelloise du MR, Didier Reynders.