Selon cette dernière, le projet de Kris Peeters ne correspond pas aux accords qui ont été conclus dans le cadre du jobsdeal et ne pourra donc être mis en oeuvre sous cette législature. Gwendolyn Rutten entend toutefois inscrire, dans le programme de l'Open Vld, "une vraie limitation dans le temps des allocations de chômage". "Les conditions sont réunies", grâce aux emplois créés et au nombre record d'emplois vacants, a-t-elle justifié. Concrètement, les libéraux flamands plaident, dans une première phase, pour une hausse des allocations suivie d'une baisse plus rapide, leur octroi devant quoi qu'il en soit être limité à 3 ou 4 ans. Ensuite, un accompagnement individuel doit être assuré par les CPAS. Enfin, la différence entre le travail et le chômage doit être plus importante. Pour l'Open Vld, il est en effet inconcevable qu'on gagne à peine plus en travaillant qu'en ne travaillant pas. (Belga)

Selon cette dernière, le projet de Kris Peeters ne correspond pas aux accords qui ont été conclus dans le cadre du jobsdeal et ne pourra donc être mis en oeuvre sous cette législature. Gwendolyn Rutten entend toutefois inscrire, dans le programme de l'Open Vld, "une vraie limitation dans le temps des allocations de chômage". "Les conditions sont réunies", grâce aux emplois créés et au nombre record d'emplois vacants, a-t-elle justifié. Concrètement, les libéraux flamands plaident, dans une première phase, pour une hausse des allocations suivie d'une baisse plus rapide, leur octroi devant quoi qu'il en soit être limité à 3 ou 4 ans. Ensuite, un accompagnement individuel doit être assuré par les CPAS. Enfin, la différence entre le travail et le chômage doit être plus importante. Pour l'Open Vld, il est en effet inconcevable qu'on gagne à peine plus en travaillant qu'en ne travaillant pas. (Belga)