"Pour la première fois depuis l'intensification des combats à Hodeida en juin 2018, le PAM a réussi à atteindre les zones difficiles d'accès de Tuhayta et Darahimi", situées dans le sud de la province de Hodeida, a déclaré un porte-parole de l'agence de l'Onu, Herve Verhoosel. Au total, plus de 3.300 tonnes métriques ont pu être distribuées dans les deux zones, depuis Aden et Hodeida. Quelque 8.125 ménages ont reçu de la nourriture pour deux mois à Tuhayta et 2.662 autres ont obtenu des rations à Darahimi. "Il s'agit des premiers envois humanitaires" qui ont été acheminés dans ces deux zones "depuis juillet 2018, date à laquelle un camion du PAM avait été touché dans la région", a expliqué le porte-parole, lors d'un point de presse. L'Onu estime que la trêve entrée en vigueur à Hodeida le 18 décembre tient de manière générale en dépit de combats sporadiques. Cette "désescalade" des violences, bien qu'"irrégulière", a permis l'acheminement des vivres, a relevé M. Verhoosel. La ville de Hodeida, tenue par les rebelles, a été durant des mois un des principaux fronts de la guerre au Yémen. Les forces loyales au président yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi, soutenues par une coalition militaire emmenée par l'Arabie saoudite, avaient lancé en juin 2018 une offensive pour la reconquérir. Mais en décembre, les Houthis, soutenus par l'Iran, et le camp progouvernemental ont accepté l'instauration d'un cessez-le-feu lors de pourparlers tenus sous l'égide de l'Onu en Suède. Le conflit a fait quelque 10.000 morts depuis 2015 et provoqué la pire crise humanitaire du monde, selon l'Onu. Des ONG estiment que le bilan des victimes est largement supérieur. (Belga)

"Pour la première fois depuis l'intensification des combats à Hodeida en juin 2018, le PAM a réussi à atteindre les zones difficiles d'accès de Tuhayta et Darahimi", situées dans le sud de la province de Hodeida, a déclaré un porte-parole de l'agence de l'Onu, Herve Verhoosel. Au total, plus de 3.300 tonnes métriques ont pu être distribuées dans les deux zones, depuis Aden et Hodeida. Quelque 8.125 ménages ont reçu de la nourriture pour deux mois à Tuhayta et 2.662 autres ont obtenu des rations à Darahimi. "Il s'agit des premiers envois humanitaires" qui ont été acheminés dans ces deux zones "depuis juillet 2018, date à laquelle un camion du PAM avait été touché dans la région", a expliqué le porte-parole, lors d'un point de presse. L'Onu estime que la trêve entrée en vigueur à Hodeida le 18 décembre tient de manière générale en dépit de combats sporadiques. Cette "désescalade" des violences, bien qu'"irrégulière", a permis l'acheminement des vivres, a relevé M. Verhoosel. La ville de Hodeida, tenue par les rebelles, a été durant des mois un des principaux fronts de la guerre au Yémen. Les forces loyales au président yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi, soutenues par une coalition militaire emmenée par l'Arabie saoudite, avaient lancé en juin 2018 une offensive pour la reconquérir. Mais en décembre, les Houthis, soutenus par l'Iran, et le camp progouvernemental ont accepté l'instauration d'un cessez-le-feu lors de pourparlers tenus sous l'égide de l'Onu en Suède. Le conflit a fait quelque 10.000 morts depuis 2015 et provoqué la pire crise humanitaire du monde, selon l'Onu. Des ONG estiment que le bilan des victimes est largement supérieur. (Belga)