Estimant avoir besoin d'un demi-milliard de dollars (440 millions d'euros) pour aider à loger quelque deux millions de réfugiés d'ici 2018, le Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) a lancé une campagne, appelée "Nobody Left Outside" (Personne laissé dehors), qui appelle le secteur privé à contribuer davantage aux besoins de l'organisation. "La campagne vise les individus, les entreprises, les fondations et philanthropes dans le monde entier", a expliqué le HCR dans un communiqué, précisant qu'en 2015 le secteur privé n'a contribué au financement global du HCR qu'à hauteur de 8%. D'après l'ONU, quelque 60 millions de personnes sont aujourd'hui des déplacés dans le monde, dont 20 millions sont des réfugiés. (Belga)

Estimant avoir besoin d'un demi-milliard de dollars (440 millions d'euros) pour aider à loger quelque deux millions de réfugiés d'ici 2018, le Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) a lancé une campagne, appelée "Nobody Left Outside" (Personne laissé dehors), qui appelle le secteur privé à contribuer davantage aux besoins de l'organisation. "La campagne vise les individus, les entreprises, les fondations et philanthropes dans le monde entier", a expliqué le HCR dans un communiqué, précisant qu'en 2015 le secteur privé n'a contribué au financement global du HCR qu'à hauteur de 8%. D'après l'ONU, quelque 60 millions de personnes sont aujourd'hui des déplacés dans le monde, dont 20 millions sont des réfugiés. (Belga)