Selon cette résolution, dont l'application repose sur les contributions financières volontaires des Etats membres, le jeu d'échecs permet le "renforcement de l'éducation, de l'égalité des genres et de l'avancement des femmes et des filles, ainsi que de l'inclusion, la tolérance, la compréhension mutuelle et le respect". L'ONU "invite tous les Etats membres, organismes des Nations Unies et autres organisations internationales et régionales, le secteur privé et la société civile, y compris les ONG, les particuliers (...) à célébrer la Journée mondiale du jeu d'échecs", précise le texte. La résolution a été proposée par plusieurs pays dont l'Arménie, la Russie, le Bangladesh, l'Inde, la Chine, le Cameroun, Cuba ou le Liban. (Belga)

Selon cette résolution, dont l'application repose sur les contributions financières volontaires des Etats membres, le jeu d'échecs permet le "renforcement de l'éducation, de l'égalité des genres et de l'avancement des femmes et des filles, ainsi que de l'inclusion, la tolérance, la compréhension mutuelle et le respect". L'ONU "invite tous les Etats membres, organismes des Nations Unies et autres organisations internationales et régionales, le secteur privé et la société civile, y compris les ONG, les particuliers (...) à célébrer la Journée mondiale du jeu d'échecs", précise le texte. La résolution a été proposée par plusieurs pays dont l'Arménie, la Russie, le Bangladesh, l'Inde, la Chine, le Cameroun, Cuba ou le Liban. (Belga)