L'évacuation de ces "réfugiés extrêmement vulnérables" a été organisée samedi et est la première opération de ce type, a précisé l'ONU. Ce groupe de migrants est constitué de 15 femmes, six hommes et quatre enfants originaires d'Erythrée, d'Ethiopie et du Soudan, a précisé le HCR. "Ils seront tous hébergés dans une maison à Niamey le temps que leurs demandes de réinstallation soient examinées", a indiqué dans un communiqué Vincent Cochetel, envoyé spécial du HCR pour la situation en Méditerranée centrale. "Nous espérons que nous serons en mesure de mener d'autres évacuations à l'avenir", a-t-il poursuivi, ajoutant qu'elles resteraient cependant "limitées tant que les engagements en vue de la réinstallation (des réfugiés) ne sont pas suffisants". (Belga)

L'évacuation de ces "réfugiés extrêmement vulnérables" a été organisée samedi et est la première opération de ce type, a précisé l'ONU. Ce groupe de migrants est constitué de 15 femmes, six hommes et quatre enfants originaires d'Erythrée, d'Ethiopie et du Soudan, a précisé le HCR. "Ils seront tous hébergés dans une maison à Niamey le temps que leurs demandes de réinstallation soient examinées", a indiqué dans un communiqué Vincent Cochetel, envoyé spécial du HCR pour la situation en Méditerranée centrale. "Nous espérons que nous serons en mesure de mener d'autres évacuations à l'avenir", a-t-il poursuivi, ajoutant qu'elles resteraient cependant "limitées tant que les engagements en vue de la réinstallation (des réfugiés) ne sont pas suffisants". (Belga)