Le gouvernement fédéral avait approuvé le 12 avril dernier, lors d'un conseil des ministres électronique, le plan de transport décembre 2020-décembre 2023 de la SNCB, qui prévoit une augmentation de l'offre de trains de près de 5%. A la suite de la crise du coronavirus, des doutes s'étaient fait jour quant à l'implémentation de ce plan. Mercredi à la Chambre, la SNCB a balayé ces rumeurs. "Comme déjà annoncé, cette augmentation se déroulera en plusieurs phases, compte tenu de l'infrastructure, du matériel roulant et du personnel disponible", a précisé la SNCB. "La crise du Covid-19 n'aura ici qu'un impact limité. Une grande partie des projets sera réalisée cette année comme prévu, et les autres verront leur planning actualisé au début de l'année prochaine." "Dès lors, 44 projets sur les 49 planifiés en 2020 sont aujourd'hui confirmés pour la fin de l'année", a indiqué la SNCB. "Dix-sept relations vont ainsi se voir attribuer des arrêts supplémentaires, et à la demande des voyageurs, 27 derniers (et premiers trains) s'ajouteront en semaine et le samedi. Parmi les 5 autres projets, l'un d'entre eux sera postposé au milieu de l'année prochaine étant donné le retard compréhensible des travaux d'électrification opérés par Infrabel entre Hamont et Mol. Les 4 autres projets feront l'objet d'un timing actualisé en septembre 2020. En décembre prochain, la nouvelle gare d'Anderlecht (non loin du site du Ceria) sera bien mise en service. Les trains IC Welkenraedt-Bruxelles-Courtrai s'arrêteront désormais à Ans et les trains IC Liège-Luxembourg à Esneux. Les trains L circulant sur la ligne Charleroi-Ottignies seront prolongés juqu'à Wavre. La ligne Mons-Quévy sera en outre desservie le week-end. (Belga)

Le gouvernement fédéral avait approuvé le 12 avril dernier, lors d'un conseil des ministres électronique, le plan de transport décembre 2020-décembre 2023 de la SNCB, qui prévoit une augmentation de l'offre de trains de près de 5%. A la suite de la crise du coronavirus, des doutes s'étaient fait jour quant à l'implémentation de ce plan. Mercredi à la Chambre, la SNCB a balayé ces rumeurs. "Comme déjà annoncé, cette augmentation se déroulera en plusieurs phases, compte tenu de l'infrastructure, du matériel roulant et du personnel disponible", a précisé la SNCB. "La crise du Covid-19 n'aura ici qu'un impact limité. Une grande partie des projets sera réalisée cette année comme prévu, et les autres verront leur planning actualisé au début de l'année prochaine." "Dès lors, 44 projets sur les 49 planifiés en 2020 sont aujourd'hui confirmés pour la fin de l'année", a indiqué la SNCB. "Dix-sept relations vont ainsi se voir attribuer des arrêts supplémentaires, et à la demande des voyageurs, 27 derniers (et premiers trains) s'ajouteront en semaine et le samedi. Parmi les 5 autres projets, l'un d'entre eux sera postposé au milieu de l'année prochaine étant donné le retard compréhensible des travaux d'électrification opérés par Infrabel entre Hamont et Mol. Les 4 autres projets feront l'objet d'un timing actualisé en septembre 2020. En décembre prochain, la nouvelle gare d'Anderlecht (non loin du site du Ceria) sera bien mise en service. Les trains IC Welkenraedt-Bruxelles-Courtrai s'arrêteront désormais à Ans et les trains IC Liège-Luxembourg à Esneux. Les trains L circulant sur la ligne Charleroi-Ottignies seront prolongés juqu'à Wavre. La ligne Mons-Quévy sera en outre desservie le week-end. (Belga)