M. Francken avait enjoint à son administration de régler les arriérés pour la fin de cette année, "ce qui serait une première". Des renforts en janvier dernier ont permis de prendre 538 décisions, record mensuel "depuis de nombreuses années", selon le secrétaire d'État N-VA. Il attribue aussi cette évolution au fait que les demandes ont été rendues payantes, via une redevance pour frais administratifs pour la plupart des demandeurs. Cette redevance (60 euros, 160 euros ou 215 euros selon les cas actuellement) pourra s'élever jusqu'à 350 euros à partir du 1er mars prochain. M. Francken met en avant la fin de procédures qui durent plusieurs années, d'une forme d'insécurité juridique et d'un manque de clarté au regard de la société. (Belga)

M. Francken avait enjoint à son administration de régler les arriérés pour la fin de cette année, "ce qui serait une première". Des renforts en janvier dernier ont permis de prendre 538 décisions, record mensuel "depuis de nombreuses années", selon le secrétaire d'État N-VA. Il attribue aussi cette évolution au fait que les demandes ont été rendues payantes, via une redevance pour frais administratifs pour la plupart des demandeurs. Cette redevance (60 euros, 160 euros ou 215 euros selon les cas actuellement) pourra s'élever jusqu'à 350 euros à partir du 1er mars prochain. M. Francken met en avant la fin de procédures qui durent plusieurs années, d'une forme d'insécurité juridique et d'un manque de clarté au regard de la société. (Belga)