Les bateaux proviendront de la flotte des garde-côtes et de la police douanière et financière italienne (Guardia di Finanza), selon le ministre des Transports, Danilo Toninelli. D'après l'agence Ansa, qui cite le ministre, le prêt s'élèvera à 12 navires. L'an dernier, quatre unités maritimes italiennes ont déjà renforcé les capacités libyennes. L'Italie a également apporté un financement et des formations, mais les ressources restent insuffisantes. Le nouveau gouvernement italien poursuit sa ligne anti-immigration, souhaitant que les migrants interceptés en Méditerranée soient renvoyés en Libye plutôt qu'en Europe. (Belga)

Les bateaux proviendront de la flotte des garde-côtes et de la police douanière et financière italienne (Guardia di Finanza), selon le ministre des Transports, Danilo Toninelli. D'après l'agence Ansa, qui cite le ministre, le prêt s'élèvera à 12 navires. L'an dernier, quatre unités maritimes italiennes ont déjà renforcé les capacités libyennes. L'Italie a également apporté un financement et des formations, mais les ressources restent insuffisantes. Le nouveau gouvernement italien poursuit sa ligne anti-immigration, souhaitant que les migrants interceptés en Méditerranée soient renvoyés en Libye plutôt qu'en Europe. (Belga)