"Non, il n'y a pas de possibilité pour des négociations", a répondu M. Zarif, en visite à Tokyo et cité par Kyodo, à des journalistes qui lui demandaient s'il était prêt à ouvrir des discussions bilatérales avec Washington afin de désamorcer les tensions. De son côté, la chaîne de télévision publique NHK a cité le chef de la diplomatie iranienne qualifiant d'"acte suicidaire" les pressions exercées par les Etats-Unis sur Téhéran. M. Zarif a également rejeté les affirmations du président américain Donald Trump selon lesquelles "l'Iran voudra bientôt discuter". "Je ne sais pas pourquoi le président Trump est confiant car c'est totalement faux", a commenté l'influent ministre iranien, dont les déclarations ont été publiées en japonais par la NHK. Mohammad Javad Zarif avait auparavant accusé les Etats-Unis de provoquer une "inacceptable" "escalade de tensions" à l'encontre de Téhéran. "Nous agissons avec le maximum de retenue", avait ajouté le haut diplomate, en référence à la réaction de son pays face à la décision prise il y a un an par Donald Trump de sortir les Etats-Unis de l'accord de 2015 censé empêcher l'Iran de fabriquer la bombe atomique. Enfin, le ministre iranien a répété que son pays maintenait son "engagement" vis-à-vis de la communauté internationale dans le cadre de cet accord. La tension est montée ces dernières semaines avec le déploiement dans la région d'un porte-avions et de missiles Patriot par les Etats-Unis, qui font état de menaces émanant de l'Iran contre leurs intérêts. (Belga)