L'Iran soutient les gouvernements de Damas et Bagdad en envoyant en Syrie et en Irak des "conseillers militaires" et des "volontaires" pour combattre les groupes rebelles et djihadistes. "Il faut remercier tous les combattants de l'islam, les diplomates, le guide suprême [iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, NDLR], les forces armées irakiennes et syriennes pour la fin de ce groupe qui n'avait apporté que le mal, la destruction, le meurtre et la sauvagerie", a déclaré M. Rohani dans un discours retransmis par la télévision d'État. Cette déclaration survient quelques jours après la reprise par les forces progouvernementales en Irak et en Syrie des derniers fiefs urbains du groupe djihadiste, qui ne contrôle plus que quelques poches dans les zones désertiques à la frontière entre ces deux pays. "J'annonce la fin de ce groupe honni et au nom de tous les commandants [...] qu'ils soient iraniens, irakiens, syriens, libanais, afghans et pakistanais, je vous félicite pour cette grande victoire déterminante", a écrit le général Souleimani, qui s'est rendu à de nombreuses reprises sur le théâtre des combats en Irak et en Syrie, dans un message à l'ayatollah Khamenei repris par le site des Gardiens de la Révolution. (Belga)

L'Iran soutient les gouvernements de Damas et Bagdad en envoyant en Syrie et en Irak des "conseillers militaires" et des "volontaires" pour combattre les groupes rebelles et djihadistes. "Il faut remercier tous les combattants de l'islam, les diplomates, le guide suprême [iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, NDLR], les forces armées irakiennes et syriennes pour la fin de ce groupe qui n'avait apporté que le mal, la destruction, le meurtre et la sauvagerie", a déclaré M. Rohani dans un discours retransmis par la télévision d'État. Cette déclaration survient quelques jours après la reprise par les forces progouvernementales en Irak et en Syrie des derniers fiefs urbains du groupe djihadiste, qui ne contrôle plus que quelques poches dans les zones désertiques à la frontière entre ces deux pays. "J'annonce la fin de ce groupe honni et au nom de tous les commandants [...] qu'ils soient iraniens, irakiens, syriens, libanais, afghans et pakistanais, je vous félicite pour cette grande victoire déterminante", a écrit le général Souleimani, qui s'est rendu à de nombreuses reprises sur le théâtre des combats en Irak et en Syrie, dans un message à l'ayatollah Khamenei repris par le site des Gardiens de la Révolution. (Belga)