Si l'application téléchargée plus de 75 millions de fois dans le monde a essuyé des critiques dans d'autres pays, l'Iran est le premier à l'interdire officiellement, rapporte la BBC. Ce jeu gratuit utilise la géolocalisation pour permettre à ses utilisateurs d'attraper des Pokémon, ces petites créatures aux formes et aux pouvoirs magiques multiples. Bien que l'usage d'internet soit fortement contrôlé en Iran, plusieurs internautes iraniens ont récemment téléchargé l'application et partagé leur expérience sur les réseaux sociaux. Les risques sécuritaires invoqués par Téhéran ne sont pas spécifiés. Pokémon Go a été développé en collaboration avec la société Nintendo basée à Kyoto, Pokemon Co. et Niantic Inc., une spin off basée à San Francisco, filiale de Google. (Belga)

Si l'application téléchargée plus de 75 millions de fois dans le monde a essuyé des critiques dans d'autres pays, l'Iran est le premier à l'interdire officiellement, rapporte la BBC. Ce jeu gratuit utilise la géolocalisation pour permettre à ses utilisateurs d'attraper des Pokémon, ces petites créatures aux formes et aux pouvoirs magiques multiples. Bien que l'usage d'internet soit fortement contrôlé en Iran, plusieurs internautes iraniens ont récemment téléchargé l'application et partagé leur expérience sur les réseaux sociaux. Les risques sécuritaires invoqués par Téhéran ne sont pas spécifiés. Pokémon Go a été développé en collaboration avec la société Nintendo basée à Kyoto, Pokemon Co. et Niantic Inc., une spin off basée à San Francisco, filiale de Google. (Belga)