"Sur la base de nos propres renseignements et d'indices collectés au sein des services américains, nous avons récemment découvert les nouvelles recrues embauchées par les Américains et démantelé ce nouveau réseau", écrit Irna en citant une source qu'elle présente comme le chef du contre-espionnage au ministère des Renseignements. Irna affirme que certains espions de ce réseau mis sur pied, selon elle, par l'Agence centrale du renseignement des Etats-Unis (CIA) ont déjà été arrêtés et remis à la justice, sans toutefois donner de chiffre, ni préciser l'identité de sa source, tenue secrète. Pour d'autres personnes arrêtées, un "complément d'enquête", est nécessaire, ajoute l'agence, selon qui l'Iran a mené l'opération avec des "alliés étrangers", qu'elle ne nomme pas. La source citée par Irna ne précise pas si les suspects arrêtés l'ont été seulement en Iran ou aussi dans d'autres pays. La télévision d'Etat a consacré mardi un programme spécial consacré aux détails d'une opération de 2013 au cours de laquelle les autorités iraniennes auraient démantelé un autre réseau de la CIA. La chaîne a cité un article du site Yahoo News publié en novembre 2018 et citant un analyste américain décrivant ce coup de filet iranien comme "l'un des échecs du renseignement [américain] les plus graves depuis le 11 septembre" 2001, date d'attentats meurtriers aux Etats-Unis. L'Iran est engagé depuis des mois dans un bras de fer avec les Etats-Unis et les tensions entre les deux pays se sont nettement intensifiées depuis mai, faisant craindre à la communauté internationale une déflagration au Moyen-Orient, où Washington a renforcé son dispositif militaire. (Belga)