Donald Trump a "formellement" reconnu lundi à Washington la souveraineté d'Israël sur le Golan, en présence du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu. "A un certain moment de l'histoire, du temps du colonialisme, certaines puissances coloniales ont fait de telles choses et attribué des parties d'un pays à un autre (...), mais cela est sans précédent à notre siècle", a déclaré M. Rohani, dont le pays est un allié du président syrien Bachar al-Assad. L'Arabie saoudite a aussi fermement condamné la décision de Donald Trump. Elle "exprime son rejet ferme et condamne la déclaration de l'administration américaine reconnaissant la souveraineté d'Israël sur le plateau du Golan syrien occupé", a rapporté lundi l'agence de presse officielle SPA. Le Golan demeure "une terre arabe syrienne occupée" et le reconnaître comme israélien est une "violation de la charte des Nations unies et de la résolution internationale", a-t-elle ajouté. Israël a conquis une grande partie du Golan syrien lors de la guerre israélo-arabe de 1967, avant de l'annexer en 1981. Cette annexion n'a jamais été reconnue par la communauté internationale. (Belga)

Donald Trump a "formellement" reconnu lundi à Washington la souveraineté d'Israël sur le Golan, en présence du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu. "A un certain moment de l'histoire, du temps du colonialisme, certaines puissances coloniales ont fait de telles choses et attribué des parties d'un pays à un autre (...), mais cela est sans précédent à notre siècle", a déclaré M. Rohani, dont le pays est un allié du président syrien Bachar al-Assad. L'Arabie saoudite a aussi fermement condamné la décision de Donald Trump. Elle "exprime son rejet ferme et condamne la déclaration de l'administration américaine reconnaissant la souveraineté d'Israël sur le plateau du Golan syrien occupé", a rapporté lundi l'agence de presse officielle SPA. Le Golan demeure "une terre arabe syrienne occupée" et le reconnaître comme israélien est une "violation de la charte des Nations unies et de la résolution internationale", a-t-elle ajouté. Israël a conquis une grande partie du Golan syrien lors de la guerre israélo-arabe de 1967, avant de l'annexer en 1981. Cette annexion n'a jamais été reconnue par la communauté internationale. (Belga)