Les grands axes de ce texte sont connus, et Elio Di Rupo n'a pas manqué de les répéter aux parlementaires: durant les 5 prochaines années, le gouvernement régional, "avec l'aide de toutes les forces vives", devra travailler à une transition à la fois écologique, économique et sociale "sans laisser personne au bord du chemin". "Nous avons une obligation de résultats. Nos projets, qui feront l'objet d'un pilotage constant, devront être concrétisés rapidement pour enclencher une dynamique positive, transformer durablement la Wallonie et la conduire vers des rivages plus heureux", a poursuivi le ministre-président. Dans ce contexte, "les pouvoirs publics devront être exemplaires", a-t-il ajouté en assurant que son gouvernement "relèvera avec succès ces défis". "Rien n'est impossible pour la Wallonie qui a des atouts que nous allons valoriser et quelques faiblesses que nous corrigerons. Mais ce ne sera pas facile et nous allons devoir travailler, travailler et encore travailler", a conclu M.Di Rupo. (Belga)