RUBI (Reference mUltiscale Boiling Investigation) a été lancée avec succès le 25 juillet dernier dans une fusée Falcon 9 depuis Cap Canaveral, en Floride, lors du 18e vol de réapprovisionnement de SpaceX vers la Station spatiale internationale (ISS). Son installation par Luca Parmitano était prévue vendredi après-midi, heure belge, dans le laboratoire Colombus. L'astronaute a toutefois interrompu sa tâche vers 16h00, à la suite de soucis techniques et la poursuivra probablement en soirée. L'installation est presque terminée mais 10 à 15 minutes seraient encore nécessaires, a indiqué l'astronaute. Une phase de tests est également prévue. L'expérience RUBI vise à étudier les processus d'ébullition des liquides. En effet, sur Terre, en raison de l'effet de la gravité, de petites bulles se forment et se détachent rapidement, masquant d'autres effets physiques. En apesanteur, la bulle grossit et ne se détache pas. Les scientifiques peuvent dès lors observer au mieux le phénomène de sa formation, précise Michel Kruglanski, directeur du B.USOC. Le principal élément de cette "bouilloire", de la taille d'une boîte à chaussures et pesant 34 kg, est une cellule remplie d'un liquide pouvant être chauffé et refroidi par effet thermoélectrique. "Le processus d'ébullition est déclenché à l'aide d'un laser sur un radiateur en verre à revêtement métallique", précise son concepteur Airbus. Des scientifiques de l'ULB, issus d'une équipe qui étudie entre autres les états d'évaporation et d'ébullition en microgravité, ont participé au développement de RUBI. En tant que responsable de l'infrastructure du laboratoire FSL, situé au sein du module Colombus de l'ISS, le B.USOC a assuré la préparation de l'expérience et son exécution. (Belga)