L'ex-secrétaire principal de la CSC-Métal Liège-Huy-Waremme et Jean Gandois s'étaient croisés lorsque ce dernier oeuvrait au redressement de Cockerill-Sambre et ils étaient restés proches. Louis Smal a indiqué que l'état de santé de l'ancien industriel s'était détérioré à la suite d'une chute. "Ce n'est pas une maladie qui l'a emporté, mais la vieillesse", a-t-il ajouté. Délégué général du gouvernement belge pour Cockerill-Sambre dans les années '80, Jean Gandois était considéré par beaucoup comme le sauveur de l'industrie wallonne. Le rapport Gandois a permis au groupe de suivre une nouvelle stratégie et de se développer de façon spectaculaire. Jean Gandois a également été président du Conseil national du patronat français de 1994 à 1997. Son décès annoncé sur Twitter par le journaliste Philippe Lawson a été confirmé à Belga par Louis Smal. (Belga)

L'ex-secrétaire principal de la CSC-Métal Liège-Huy-Waremme et Jean Gandois s'étaient croisés lorsque ce dernier oeuvrait au redressement de Cockerill-Sambre et ils étaient restés proches. Louis Smal a indiqué que l'état de santé de l'ancien industriel s'était détérioré à la suite d'une chute. "Ce n'est pas une maladie qui l'a emporté, mais la vieillesse", a-t-il ajouté. Délégué général du gouvernement belge pour Cockerill-Sambre dans les années '80, Jean Gandois était considéré par beaucoup comme le sauveur de l'industrie wallonne. Le rapport Gandois a permis au groupe de suivre une nouvelle stratégie et de se développer de façon spectaculaire. Jean Gandois a également été président du Conseil national du patronat français de 1994 à 1997. Son décès annoncé sur Twitter par le journaliste Philippe Lawson a été confirmé à Belga par Louis Smal. (Belga)