L'objectif de ces producteurs et distributeurs est de faire déclarer illégaux neuf sites internet de téléchargement ou de streaming, peut-on lire jeudi dans l'Echo, qui a contacté Olivier Maeterlinck, le directeur général de la BEA.

Or, seuls les FAI sont capables de bloquer l'accès aux sites incriminés, mais pour le faire, ils doivent avoir une confirmation de leur illégalité, ce que cherche à obtenir la BEA via cette action. Elle a décidé de viser de manière commune les plus importants sites pirates de téléchargement et de streaming, car les évolutions des dernières années, à l'international, ont montré que seules les actions intentées de façon massive ont des répercussions, selon Olivier Maeterlinck.

L'objectif de ces producteurs et distributeurs est de faire déclarer illégaux neuf sites internet de téléchargement ou de streaming, peut-on lire jeudi dans l'Echo, qui a contacté Olivier Maeterlinck, le directeur général de la BEA.Or, seuls les FAI sont capables de bloquer l'accès aux sites incriminés, mais pour le faire, ils doivent avoir une confirmation de leur illégalité, ce que cherche à obtenir la BEA via cette action. Elle a décidé de viser de manière commune les plus importants sites pirates de téléchargement et de streaming, car les évolutions des dernières années, à l'international, ont montré que seules les actions intentées de façon massive ont des répercussions, selon Olivier Maeterlinck.