Environ 20.000 wagons ont ainsi été adaptés pour faire office de postes "de quarantaine", équipés de 16 lits par wagon. Ils pourront donc accueillir quelque 320.000 patients, selon la société de chemins de fer. Les autorités indiennes ont constaté une forte hausse du nombre de personnes contaminées par le nouveau coronavirus. Jusqu'ici, il a été fait état de 1.637 contaminations et 38 décès. D'aucuns craignent que le système de santé du géant asiatique ne puisse absorber l'afflux de malades attendu. L'Inde souffre d'un manque de médecins et de personnel soignant, mais fait face aussi à un nombre insuffisant de respirateurs. Plusieurs États indiens ont également aménagé des stades en site de quarantaine et en hôpitaux provisoires. À Chandigarh, une ville du nord du pays, un complexe sportif sert désormais de centre de détention provisoire pour des personnes qui auraient enfreint les règles de confinement. (Belga)

Environ 20.000 wagons ont ainsi été adaptés pour faire office de postes "de quarantaine", équipés de 16 lits par wagon. Ils pourront donc accueillir quelque 320.000 patients, selon la société de chemins de fer. Les autorités indiennes ont constaté une forte hausse du nombre de personnes contaminées par le nouveau coronavirus. Jusqu'ici, il a été fait état de 1.637 contaminations et 38 décès. D'aucuns craignent que le système de santé du géant asiatique ne puisse absorber l'afflux de malades attendu. L'Inde souffre d'un manque de médecins et de personnel soignant, mais fait face aussi à un nombre insuffisant de respirateurs. Plusieurs États indiens ont également aménagé des stades en site de quarantaine et en hôpitaux provisoires. À Chandigarh, une ville du nord du pays, un complexe sportif sert désormais de centre de détention provisoire pour des personnes qui auraient enfreint les règles de confinement. (Belga)