Le nombre total de cas s'élève à présent à 236.954, a indiqué samedi le ministère de la Santé. Ce dernier bilan fait également état de 295 morts supplémentaires, pour un total de 6.649 décès dans ce pays d'Asie du Sud densément peuplé. L'Inde s'est ainsi hissée à la sixième place des États les plus touchés par la pandémie, devant l'Italie qui enregistrait au total 234.531 infections vendredi soir, d'après les chiffres collectés par l'Université américaine Johns Hopkins. De nombreux cas ont été détectés dans les provinces rurales de l'Inde, après l'exode massif vers leurs villages natals de citadins devenus sans emploi à cause du confinement. Les autorités avaient autorisés ces déplacements début mai, créant des scènes de chaos alors que la foule se pressait aux postes de contrôle. Le gouvernement de Narenda Modi a annoncé fin mai un assouplissement important du confinement pour relancer l'économie. Lundi, les accès aux édifices religieux, hôtels, restaurants et centres commerciaux seront autorisés après consultations avec les autorités d'État, en dépit de ce nouveau record quotidien de contaminations. Avec près de 1,9 millions d'infections constatées, les États-Unis comptent actuellement le plus de cas, devant le Brésil (près de 615.000), la Russie (près de 450.000), le Royaume-Uni (près de 285.000) et l'Espagne (plus de 240.000). (Belga)

Le nombre total de cas s'élève à présent à 236.954, a indiqué samedi le ministère de la Santé. Ce dernier bilan fait également état de 295 morts supplémentaires, pour un total de 6.649 décès dans ce pays d'Asie du Sud densément peuplé. L'Inde s'est ainsi hissée à la sixième place des États les plus touchés par la pandémie, devant l'Italie qui enregistrait au total 234.531 infections vendredi soir, d'après les chiffres collectés par l'Université américaine Johns Hopkins. De nombreux cas ont été détectés dans les provinces rurales de l'Inde, après l'exode massif vers leurs villages natals de citadins devenus sans emploi à cause du confinement. Les autorités avaient autorisés ces déplacements début mai, créant des scènes de chaos alors que la foule se pressait aux postes de contrôle. Le gouvernement de Narenda Modi a annoncé fin mai un assouplissement important du confinement pour relancer l'économie. Lundi, les accès aux édifices religieux, hôtels, restaurants et centres commerciaux seront autorisés après consultations avec les autorités d'État, en dépit de ce nouveau record quotidien de contaminations. Avec près de 1,9 millions d'infections constatées, les États-Unis comptent actuellement le plus de cas, devant le Brésil (près de 615.000), la Russie (près de 450.000), le Royaume-Uni (près de 285.000) et l'Espagne (plus de 240.000). (Belga)