Le parquet est revenu sur l'incendie qui a ravagé dimanche après-midi une chambre du home. "Les victimes sont deux dames nées en 1930 et 1970. La seconde victime, âgée de 50 ans, était une personne souffrant d'une paralysie. Son état de santé nécessitait des soins. Un expert judiciaire, le laboratoire de la police scientifique et le magistrat du parquet sont descendus sur place dimanche. Des premières constatations de l'expert, il ressort que les causes du sinistre seraient d'origine accidentelle. Ce dossier reste donc au niveau de l'information. Il n'y a pas eu d'autopsie du corps des victimes", indiquait lundi Frédéric Bariseau, premier substitut du procureur du Roi du parquet de Tournai-Mons. L'incendie s'est déclaré peu après 16h45 dimanche dans une chambre située au 1er étage de l'ancien bâtiment du home et dans laquelle séjournaient les deux victimes. C'était la dernière chambre qui était occupée dans cette partie de la résidence, les autres pensionnaires ayant été récemment transférés vers une nouvelle aile. Dès que l'alarme incendie s'est déclenchée dans le home, une soixantaine de personnes ont été évacuées. Toutes sont indemnes. En soirée, après ventilation des lieux par les pompiers, les résidents ont pu réintégrer leurs chambres. (Belga)

Le parquet est revenu sur l'incendie qui a ravagé dimanche après-midi une chambre du home. "Les victimes sont deux dames nées en 1930 et 1970. La seconde victime, âgée de 50 ans, était une personne souffrant d'une paralysie. Son état de santé nécessitait des soins. Un expert judiciaire, le laboratoire de la police scientifique et le magistrat du parquet sont descendus sur place dimanche. Des premières constatations de l'expert, il ressort que les causes du sinistre seraient d'origine accidentelle. Ce dossier reste donc au niveau de l'information. Il n'y a pas eu d'autopsie du corps des victimes", indiquait lundi Frédéric Bariseau, premier substitut du procureur du Roi du parquet de Tournai-Mons. L'incendie s'est déclaré peu après 16h45 dimanche dans une chambre située au 1er étage de l'ancien bâtiment du home et dans laquelle séjournaient les deux victimes. C'était la dernière chambre qui était occupée dans cette partie de la résidence, les autres pensionnaires ayant été récemment transférés vers une nouvelle aile. Dès que l'alarme incendie s'est déclenchée dans le home, une soixantaine de personnes ont été évacuées. Toutes sont indemnes. En soirée, après ventilation des lieux par les pompiers, les résidents ont pu réintégrer leurs chambres. (Belga)