Les échantillons proviennent de donneurs âgés de 18 à 75 ans, en bonne santé au moment de donner leur sang. "Actuellement, nous ne constatons pas encore dans ce groupe l'impact de l'assouplissement des mesures qui a été introduit à partir du 4 mai", analyse le SPF Santé publique. L'effet du nombre plus élevé de contacts rapprochés entre personnes, avec l'ouverture de l'horeca et la bulle "corona" élargie à 10 personnes depuis le 8 juin, ne peut pas encore être mesuré. L'immunité des soignants qui travaillent en hôpitaux stagne également à 8,8%. Ce taux est plus élevé que celui du reste de la population belge en bonne santé, mais il est plus faible qu'attendu. Les professionnels de la santé sont en effet particulièrement exposés à l'infection. (Belga)

Les échantillons proviennent de donneurs âgés de 18 à 75 ans, en bonne santé au moment de donner leur sang. "Actuellement, nous ne constatons pas encore dans ce groupe l'impact de l'assouplissement des mesures qui a été introduit à partir du 4 mai", analyse le SPF Santé publique. L'effet du nombre plus élevé de contacts rapprochés entre personnes, avec l'ouverture de l'horeca et la bulle "corona" élargie à 10 personnes depuis le 8 juin, ne peut pas encore être mesuré. L'immunité des soignants qui travaillent en hôpitaux stagne également à 8,8%. Ce taux est plus élevé que celui du reste de la population belge en bonne santé, mais il est plus faible qu'attendu. Les professionnels de la santé sont en effet particulièrement exposés à l'infection. (Belga)