"Nous nous sommes battus pour le soutenir et soutenir ses proches. Nous voulons remercier ceux qui ont ?uvré en Belgique et en France, même en coulisses, de manière efficace, pour sensibiliser les différentes instances à la situation", ajoute Jean-François Raskin. Loup Bureau a été interpellé le 26 juillet dernier à la frontière entre l'Irak et la Turquie, après que des photos le montrant en compagnie de combattants kurdes syriens des YPG (un mouvement considéré comme une organisation "terroriste" par Ankara) ont été trouvées en sa possession. Soupçonné "d'appartenance à une organisation terroriste armée", il a été placé en détention provisoire le 1er août. Son avocat, Me Martin Pradel, a annoncé vendredi sa libération. Loup Bureau sera "prochainement expulsé du territoire turc", selon son conseil. Une importante mobilisation, chapeautée par le comité de soutien #FreeLoupTurkey, s'était créée tant en France qu'en Belgique pour soutenir cet étudiant. (Belga)

"Nous nous sommes battus pour le soutenir et soutenir ses proches. Nous voulons remercier ceux qui ont ?uvré en Belgique et en France, même en coulisses, de manière efficace, pour sensibiliser les différentes instances à la situation", ajoute Jean-François Raskin. Loup Bureau a été interpellé le 26 juillet dernier à la frontière entre l'Irak et la Turquie, après que des photos le montrant en compagnie de combattants kurdes syriens des YPG (un mouvement considéré comme une organisation "terroriste" par Ankara) ont été trouvées en sa possession. Soupçonné "d'appartenance à une organisation terroriste armée", il a été placé en détention provisoire le 1er août. Son avocat, Me Martin Pradel, a annoncé vendredi sa libération. Loup Bureau sera "prochainement expulsé du territoire turc", selon son conseil. Une importante mobilisation, chapeautée par le comité de soutien #FreeLoupTurkey, s'était créée tant en France qu'en Belgique pour soutenir cet étudiant. (Belga)