En effet, dès le 13 décembre, plusieurs établissements secondaires en Fédération Wallonie-Bruxelles vont commencer à organiser leurs traditionnels examens de Noël, lesquels se tiendront tous en présentiel. Les élèves, qui auront été divisés en deux groupes pendant quelques jours, se retrouveront à nouveau tous ensemble en classe pour passer ces épreuves. Face au regain pandémique, le comité de concertation a annoncé vendredi une série de mesures applicables dans l'enseignement dès la semaine prochaine, dont l'hybridation des cours. Celle-ci ne commencera pas dès lundi 6 décembre, mais le mercredi 8 seulement, a-t-on confirmé de sources concordantes. "Le faire avant aurait été impossible", assure Joseph Thonon, président de la CGSP-Enseignement. "Et même le faire pour mercredi va être très compliqué. Vous vous rendez compte, il va falloir réorganiser tous les horaires en deux jours à peine!". L'hybridation des cours s'appuie sur un enseignement fait pour une moitié en classe, et pour l'autre moitié en distanciel. Elle avait déjà été appliquée massivement dans le secondaire depuis le début de la pandémie de coronavirus. (Belga)

En effet, dès le 13 décembre, plusieurs établissements secondaires en Fédération Wallonie-Bruxelles vont commencer à organiser leurs traditionnels examens de Noël, lesquels se tiendront tous en présentiel. Les élèves, qui auront été divisés en deux groupes pendant quelques jours, se retrouveront à nouveau tous ensemble en classe pour passer ces épreuves. Face au regain pandémique, le comité de concertation a annoncé vendredi une série de mesures applicables dans l'enseignement dès la semaine prochaine, dont l'hybridation des cours. Celle-ci ne commencera pas dès lundi 6 décembre, mais le mercredi 8 seulement, a-t-on confirmé de sources concordantes. "Le faire avant aurait été impossible", assure Joseph Thonon, président de la CGSP-Enseignement. "Et même le faire pour mercredi va être très compliqué. Vous vous rendez compte, il va falloir réorganiser tous les horaires en deux jours à peine!". L'hybridation des cours s'appuie sur un enseignement fait pour une moitié en classe, et pour l'autre moitié en distanciel. Elle avait déjà été appliquée massivement dans le secondaire depuis le début de la pandémie de coronavirus. (Belga)