Le responsable technique et maintenance de la société immobilière Warehouses Estates Belgium, qui fait partie du groupe Wagner, a fait l'objet d'une tentative d'homicide, ce jeudi matin à Châtelet. Alors qu'il abordait le rond-point de la place Saint-Roch, une moto s'est portée à sa hauteur. L'un des deux motards a alors brandi une arme de poing et a fait feu à deux reprises dans sa direction, l'atteignant à la gorge. Les auteurs ont pris la fuite et disparu dans la circulation. Descendus sur place, les secours ont pris en charge la victime, toujours consciente, et l'ont transportée en milieu hospitalier. Ses jours ne seraient pas en danger malgré la gravité de ses blessures. La police locale de Châtelet-Aiseau-Farciennes a quant à elle instauré un périmètre de sécurité, bloquant une partie du rond-point en pleine heure de pointe. Le laboratoire et le parquet de Charleroi sont également descendus sur place. De source policière, la victime aurait déjà fait l'objet de menaces il y a quelques jours. Sa façade aurait été criblée de balles. On ignore pour l'instant le mobile de cette tentative d'homicide. (Belga)

Le responsable technique et maintenance de la société immobilière Warehouses Estates Belgium, qui fait partie du groupe Wagner, a fait l'objet d'une tentative d'homicide, ce jeudi matin à Châtelet. Alors qu'il abordait le rond-point de la place Saint-Roch, une moto s'est portée à sa hauteur. L'un des deux motards a alors brandi une arme de poing et a fait feu à deux reprises dans sa direction, l'atteignant à la gorge. Les auteurs ont pris la fuite et disparu dans la circulation. Descendus sur place, les secours ont pris en charge la victime, toujours consciente, et l'ont transportée en milieu hospitalier. Ses jours ne seraient pas en danger malgré la gravité de ses blessures. La police locale de Châtelet-Aiseau-Farciennes a quant à elle instauré un périmètre de sécurité, bloquant une partie du rond-point en pleine heure de pointe. Le laboratoire et le parquet de Charleroi sont également descendus sur place. De source policière, la victime aurait déjà fait l'objet de menaces il y a quelques jours. Sa façade aurait été criblée de balles. On ignore pour l'instant le mobile de cette tentative d'homicide. (Belga)