"L'accord gouvernemental est plein de bonnes intentions en matière de soins de santé. Le remboursement éventuel d'une visite chez le psychologue, la réforme promise du financement hospitalier et une politique antidrogue plus efficace sont autant de mesures positives." C'était ce que déclarait le fonds socialiste d'assurance maladie dans un communiqué de presse en octobre 2014, en début de mandat. "Je rêvais encore avec Maggie De Block (Open VLD) ", avoue Paul Callewaert, secrétaire général de l'Union Nationale des Mutualités socialistes. "En tant que médecin généraliste, la nouvelle ministre des Affaires sociales et de la Santé publique connaissait bien le secteur et ses plans pouvaient vraiment faire une différence. Mais je l'avais avertie dès le début qu'il fallait suffisamment de ressources".
...