"Il y a une bonne nouvelle: l'explosion des hospitalisations qu'on pouvait craindre sur base des chiffres de la semaine passée ne s'est pas produite", a indiqué M. Vandenbroucke (sp.a) sur La Première (RTBF). "Mais d'un autre côté, le nombre d'hospitalisations continue à grimper. Aujourd'hui, il y a 434 patients Covid en soins intensifs, c'est énorme ; c'est une augmentation de 20% en une semaine". Frank Vandenbroucke a répété qu'à ses yeux, s'il devait y avoir une possibilité d'assouplissement, elle devrait toucher en priorité l'enseignement. "Dans l'enseignement secondaire, pas mal d'enfants souffrent du mode de fonctionnement en semi-présentiel". Le ministre de la Santé demande à la population, dont une grande majorité adopte selon lui "un comportement tout à fait correct", encore un peu de patience pour laisser la campagne de vaccination se développer. "Il ne faudrait pas détruire notre acquis, la capacité qu'on a eue à contenir le virus". Mercredi soir, les ministres de la Santé du pays ont pris une série de décisions qui doivent permettre d'accélérer la campagne de vaccination: le vaccin d'AstraZeneca pourra être administré aux personnes de plus de 18 ans sans limite d'âge supérieure, les délais de livraison des vaccins pourront être réduits de 5 à 3 jours et le délai durant lequel les deuxièmes doses de vaccin sont conservées passera de trois à une semaine, ce qui permettra de libérer 170.000 doses. "Le stock tampon de vaccins Pfizer conservés au frigo pourra être réduit", a souligné Frank Vandenbroucke. Le ministre voit aussi une perspective positive dans la possibilité, encore à confirmer, d'allonger le délai d'injection des deux doses du vaccin Pfizer de 21 à 35 jours. (Belga)

"Il y a une bonne nouvelle: l'explosion des hospitalisations qu'on pouvait craindre sur base des chiffres de la semaine passée ne s'est pas produite", a indiqué M. Vandenbroucke (sp.a) sur La Première (RTBF). "Mais d'un autre côté, le nombre d'hospitalisations continue à grimper. Aujourd'hui, il y a 434 patients Covid en soins intensifs, c'est énorme ; c'est une augmentation de 20% en une semaine". Frank Vandenbroucke a répété qu'à ses yeux, s'il devait y avoir une possibilité d'assouplissement, elle devrait toucher en priorité l'enseignement. "Dans l'enseignement secondaire, pas mal d'enfants souffrent du mode de fonctionnement en semi-présentiel". Le ministre de la Santé demande à la population, dont une grande majorité adopte selon lui "un comportement tout à fait correct", encore un peu de patience pour laisser la campagne de vaccination se développer. "Il ne faudrait pas détruire notre acquis, la capacité qu'on a eue à contenir le virus". Mercredi soir, les ministres de la Santé du pays ont pris une série de décisions qui doivent permettre d'accélérer la campagne de vaccination: le vaccin d'AstraZeneca pourra être administré aux personnes de plus de 18 ans sans limite d'âge supérieure, les délais de livraison des vaccins pourront être réduits de 5 à 3 jours et le délai durant lequel les deuxièmes doses de vaccin sont conservées passera de trois à une semaine, ce qui permettra de libérer 170.000 doses. "Le stock tampon de vaccins Pfizer conservés au frigo pourra être réduit", a souligné Frank Vandenbroucke. Le ministre voit aussi une perspective positive dans la possibilité, encore à confirmer, d'allonger le délai d'injection des deux doses du vaccin Pfizer de 21 à 35 jours. (Belga)