Il s'agissait d'informations top secrètes auxquelles n'ont accès, en principe, qu'un nombre limité de personnes, tels des hauts fonctionnaires du gouvernement ou des officiers du renseignement. Ces informations sont classées "top secrètes". L'équipe de campagne de Mme Clinton et le secrétariat d'Etat américain nie le fait que des informations auraient été traitées de manière inadéquate. L'information et les emails en question ont tous été classés de façon rétroactive, indique-t-on. Selon le département d'Etat, la même information peut venir de plusieurs sources différentes qui n'ont pas toutes été classées. Hillary Clinton avait été mise en cause l'an dernier lorsqu'il est apparu qu'elle avait utilisé son mail privé pour envoyer des messages officiels durant son mandat. Il est ensuite apparu que de nombreux mails envoyés depuis son serveur privé comportaient des informations secrètes. (Belga)

Il s'agissait d'informations top secrètes auxquelles n'ont accès, en principe, qu'un nombre limité de personnes, tels des hauts fonctionnaires du gouvernement ou des officiers du renseignement. Ces informations sont classées "top secrètes". L'équipe de campagne de Mme Clinton et le secrétariat d'Etat américain nie le fait que des informations auraient été traitées de manière inadéquate. L'information et les emails en question ont tous été classés de façon rétroactive, indique-t-on. Selon le département d'Etat, la même information peut venir de plusieurs sources différentes qui n'ont pas toutes été classées. Hillary Clinton avait été mise en cause l'an dernier lorsqu'il est apparu qu'elle avait utilisé son mail privé pour envoyer des messages officiels durant son mandat. Il est ensuite apparu que de nombreux mails envoyés depuis son serveur privé comportaient des informations secrètes. (Belga)