Le quinquagénaire, qui a grandi en communauté germanophone dans les années 70, succède au Mexicain Angel Gurria qui a dirigé l'OCDE quinze ans durant et ne souhaitait pas assurer de nouveau un mandat de cinq ans. Avec sa candidature émanant de l'Australie, M. Cormann devient de la sorte le premier Secrétaire général issu de la région Asie-Pacifique à siéger à la tête de l'organisation qui regroupe 38 pays membres. Dans sa vision pour l'OCDE, l'Australien a souligné l'importance de la coopération tant face à la pandémie de Covid-19 que face au défi climatique. Il a indiqué vouloir concentrer son travail sur "une croissance durable et inclusive", des normes pour l'économie numérique et des systèmes fiscaux plus efficaces. Au cours du processus de désignation, l'ancien ministre a été critiqué par des ONG environnementales pour son piètre bilan climatique. Sa rivale pour accéder à la tête de l'OCDE était la Suédoise Cecilia Malmström, ancienne commissaire européenne au commerce. Né dans la région d'Eupen en 1970, Mathias Cormann a migré en Australie en 1994 et opté pour la nationalité australienne en 2000. Il a depuis lors gravi les échelons politiques de son pays d'accueil pour se hisser sénateur en 2007 et ministre des Finances en 2013. Il est resté en charge de ce portefeuille ministériel sous les gouvernements conservateurs de Tony Abott, Malcolm Turnbull et Scott Morrison. (Belga)

Le quinquagénaire, qui a grandi en communauté germanophone dans les années 70, succède au Mexicain Angel Gurria qui a dirigé l'OCDE quinze ans durant et ne souhaitait pas assurer de nouveau un mandat de cinq ans. Avec sa candidature émanant de l'Australie, M. Cormann devient de la sorte le premier Secrétaire général issu de la région Asie-Pacifique à siéger à la tête de l'organisation qui regroupe 38 pays membres. Dans sa vision pour l'OCDE, l'Australien a souligné l'importance de la coopération tant face à la pandémie de Covid-19 que face au défi climatique. Il a indiqué vouloir concentrer son travail sur "une croissance durable et inclusive", des normes pour l'économie numérique et des systèmes fiscaux plus efficaces. Au cours du processus de désignation, l'ancien ministre a été critiqué par des ONG environnementales pour son piètre bilan climatique. Sa rivale pour accéder à la tête de l'OCDE était la Suédoise Cecilia Malmström, ancienne commissaire européenne au commerce. Né dans la région d'Eupen en 1970, Mathias Cormann a migré en Australie en 1994 et opté pour la nationalité australienne en 2000. Il a depuis lors gravi les échelons politiques de son pays d'accueil pour se hisser sénateur en 2007 et ministre des Finances en 2013. Il est resté en charge de ce portefeuille ministériel sous les gouvernements conservateurs de Tony Abott, Malcolm Turnbull et Scott Morrison. (Belga)