Luca Varani, accusé de tentative d'homicide et de blessures graves, à l'encontre de Lucia Annibali, une avocate originaire d'Urbino (centre), a vu sa condamnation à 20 ans de réclusion criminelle, prononcée par la cour d'appel d'Ancône (centre-est) le 23 janvier 2015, confirmée dans la soirée par la Cour de cassation à Rome. Deux Albanais, qui avaient été missionnés par l'ex-fiancé, également avocat, pour perpétrer l'attaque, ont également vu leur condamnation à douze ans de prison confirmée. Le 16 avril 2013, à Pesaro (centre-est), alors qu'elle rentrait à son domicile, la jeune avocate avait été défigurée à la suite d'un jet d'acide par un homme dont le visage était dissimulé par une capuche. La jeune femme de 38 ans, qui a failli perdre la vue, a dû subir des dizaines d'interventions chirurgicales à la suite de l'attaque. Depuis, la jeune femme, devenue un symbole en Italie, n'a cessé de dénoncer les violences faites aux femmes et a même écrit un livre, "Io ci sono: la mia storia di non-amore", (non traduit en français), dont les premières images d'une adaptation télévisée doivent être tournées dans les jours qui viennent. (Belga)

Luca Varani, accusé de tentative d'homicide et de blessures graves, à l'encontre de Lucia Annibali, une avocate originaire d'Urbino (centre), a vu sa condamnation à 20 ans de réclusion criminelle, prononcée par la cour d'appel d'Ancône (centre-est) le 23 janvier 2015, confirmée dans la soirée par la Cour de cassation à Rome. Deux Albanais, qui avaient été missionnés par l'ex-fiancé, également avocat, pour perpétrer l'attaque, ont également vu leur condamnation à douze ans de prison confirmée. Le 16 avril 2013, à Pesaro (centre-est), alors qu'elle rentrait à son domicile, la jeune avocate avait été défigurée à la suite d'un jet d'acide par un homme dont le visage était dissimulé par une capuche. La jeune femme de 38 ans, qui a failli perdre la vue, a dû subir des dizaines d'interventions chirurgicales à la suite de l'attaque. Depuis, la jeune femme, devenue un symbole en Italie, n'a cessé de dénoncer les violences faites aux femmes et a même écrit un livre, "Io ci sono: la mia storia di non-amore", (non traduit en français), dont les premières images d'une adaptation télévisée doivent être tournées dans les jours qui viennent. (Belga)