Thierry Giet, le nouveau président du Parti socialiste, élu en décembre 2011, est à la base un avocat. Son cabinet "Giet-Merodio Associés", situé à Liège, a défendu la Région wallonne et son gouvernement dans au moins trois affaires devant le Conseil d'Etat en 2012.

"Ces pratiques ne sont pas répréhensibles pénalement", souligne La Libre Belgique. "Il y a par contre un risque de suspicion à l'encontre de l'homme politique (...): ne se sert-il pas ou ne serait-il pas tenté de se servir, à un moment ou à un autre, de son pouvoir de président du parti francophone le plus puissant pour faire confier à son cabinet la défense de la Région ?", s'interroge le journal.

Toujours est-il qu'en tant qu'élu fédéral, il peut défendre la Région wallonne. "Par contre, comme président du PS, et même auparavant comme personnage influent du parti, on pourrait suspecter un trafic d'influence", conclut La Libre Belgique.

Levif.be, avec Belga

Thierry Giet, le nouveau président du Parti socialiste, élu en décembre 2011, est à la base un avocat. Son cabinet "Giet-Merodio Associés", situé à Liège, a défendu la Région wallonne et son gouvernement dans au moins trois affaires devant le Conseil d'Etat en 2012. "Ces pratiques ne sont pas répréhensibles pénalement", souligne La Libre Belgique. "Il y a par contre un risque de suspicion à l'encontre de l'homme politique (...): ne se sert-il pas ou ne serait-il pas tenté de se servir, à un moment ou à un autre, de son pouvoir de président du parti francophone le plus puissant pour faire confier à son cabinet la défense de la Région ?", s'interroge le journal. Toujours est-il qu'en tant qu'élu fédéral, il peut défendre la Région wallonne. "Par contre, comme président du PS, et même auparavant comme personnage influent du parti, on pourrait suspecter un trafic d'influence", conclut La Libre Belgique. Levif.be, avec Belga