Cette enquête doit démarrer dès cette semaine et durera six mois. Elle examinera la manière dont les autorités se sont préparées et ont réagi à la crise des feux "sans précédent" qu'a connu la région en 2019-2020, a précisé la Première ministre de Nouvelle-Galles du Sud Gladys Berejiklia. Elle a expliqué que l'enquête serait menée par deux experts - un ancien directeur de la police et une ex-directrice scientifique. Ces derniers partiront à la rencontre des communautés affectées et tiendront compte des suggestions de la population. Il n'y aura néanmoins pas d'audiences publiques. L'objectif est que l'enquête soit clôturée rapidement, avant la prochaine saison des feux. La procédure analysera la manière dont le changement climatique, la sécheresse, les feux préventifs ou l'activité humaine ont contribué à la crise. Les relations entre les autorités de l'Etat et le niveau fédéral seront également passées au crible. Le gouvernement conservateur en place au niveau fédéral, dirigé par le pro-charbon Scott Morrison, a été lourdement critiqué pour son absence d'action climatique et pour la mauvaise gestion de la crise des incendies. Depuis septembre, 6 millions d'hectares sont partis en fumée en Nouvelle-Galles du Sud, avec plusieurs dizaines de feux toujours incontrôlés. 2.400 logements ont été détruits et 25 personnes ont perdu la vie. (Belga)

Cette enquête doit démarrer dès cette semaine et durera six mois. Elle examinera la manière dont les autorités se sont préparées et ont réagi à la crise des feux "sans précédent" qu'a connu la région en 2019-2020, a précisé la Première ministre de Nouvelle-Galles du Sud Gladys Berejiklia. Elle a expliqué que l'enquête serait menée par deux experts - un ancien directeur de la police et une ex-directrice scientifique. Ces derniers partiront à la rencontre des communautés affectées et tiendront compte des suggestions de la population. Il n'y aura néanmoins pas d'audiences publiques. L'objectif est que l'enquête soit clôturée rapidement, avant la prochaine saison des feux. La procédure analysera la manière dont le changement climatique, la sécheresse, les feux préventifs ou l'activité humaine ont contribué à la crise. Les relations entre les autorités de l'Etat et le niveau fédéral seront également passées au crible. Le gouvernement conservateur en place au niveau fédéral, dirigé par le pro-charbon Scott Morrison, a été lourdement critiqué pour son absence d'action climatique et pour la mauvaise gestion de la crise des incendies. Depuis septembre, 6 millions d'hectares sont partis en fumée en Nouvelle-Galles du Sud, avec plusieurs dizaines de feux toujours incontrôlés. 2.400 logements ont été détruits et 25 personnes ont perdu la vie. (Belga)