Cette teinte marque les régions d'Europe les plus touchées par le coronavirus. Elle signifie que le taux d'incidence y a été de plus de 500 cas pour 100.000 habitants sur 14 jours, en l'occurrence les deuxième et troisième semaines du mois de janvier. Pour ces zones les plus à risque, tests et quarantaine devraient s'appliquer même en cas de voyage essentiel, selon les recommandations adoptées par les Etats membres. Ces derniers sont censés garantir la cohérence de ces recommandations non seulement pour les déplacements transfrontaliers, mais aussi pour les déplacements au sein d'un territoire national, où des zones de différentes couleurs peuvent cohabiter. Le reste de la Belgique est teinté de rouge orangé, signifiant un taux d'incidence compris entre 150 et 500. Une quinzaine de pays présentent des zones rouge foncé sur la nouvelle carte de l'ECDC, les plus touchés étant le Portugal, l'Espagne, l'Irlande, la Slovénie, la Tchéquie, l'Estonie et la Lettonie. (Belga)

Cette teinte marque les régions d'Europe les plus touchées par le coronavirus. Elle signifie que le taux d'incidence y a été de plus de 500 cas pour 100.000 habitants sur 14 jours, en l'occurrence les deuxième et troisième semaines du mois de janvier. Pour ces zones les plus à risque, tests et quarantaine devraient s'appliquer même en cas de voyage essentiel, selon les recommandations adoptées par les Etats membres. Ces derniers sont censés garantir la cohérence de ces recommandations non seulement pour les déplacements transfrontaliers, mais aussi pour les déplacements au sein d'un territoire national, où des zones de différentes couleurs peuvent cohabiter. Le reste de la Belgique est teinté de rouge orangé, signifiant un taux d'incidence compris entre 150 et 500. Une quinzaine de pays présentent des zones rouge foncé sur la nouvelle carte de l'ECDC, les plus touchés étant le Portugal, l'Espagne, l'Irlande, la Slovénie, la Tchéquie, l'Estonie et la Lettonie. (Belga)