Les habitants de Martelange qui, avant le confinement, allaient acheter leur essence et leur nourriture " en face de chez eux ", au Grand-Duché, doivent toujours renoncer...

Les habitants de Martelange qui, avant le confinement, allaient acheter leur essence et leur nourriture " en face de chez eux ", au Grand-Duché, doivent toujours renoncer à cette pratique qui les faisait franchir la frontière belgo-luxembourgeoise. Le député espérait un aménagement de la mesure, " étant donnée l'absurdité d'une interdiction qui oblige les habitants de Martelange à parcourir 30 kilomètres pour faire le plein alors qu'ils ont une station-essence... de l'autre côté de la rue " et sachant que le Luxembourg garde ses frontières ouvertes et autorise les déplacements pour se procurer des denrées vitales. Pieter De Crem campe sur ses positions : tout déplacement " non essentiel " de et vers la Belgique reste interdit et " l'intérêt de la Santé publique requiert le respect strict de l'arrêté ministériel du 23 mars 2020. " M. La.