"Il y a un problème avec les données de vol", précise Dominique Dehaene, porte-parole de Belgocontrol. "Nous avons donc opéré un 'clear the sky'." Cette mesure, prise peu après 16h00, fait qu'aucun avion ne peut plus survoler la Belgique.

Belgocontrol souligne qu'il n'y a aucun danger pour la sécurité du trafic aérien. "La fermeture est la mesure de sécurité ultime pour s'assurer justement qu'il n'y a aucun danger", ajoute Dominique Dehaene.

L'entreprise n'est pas encore en mesure de préciser quand la situation sera rétablie.

Aucun atterrissage à Brussels Airport depuis 16h17

Le panneau des arrivées s'est coloré de rouge à Brussels Airport jeudi après-midi après la fermeture de l'espace aérien belge. Aucun avion n'a atterri depuis 16h17.

Un problème technique chez Belgocontrol a entraîné la fermeture de l'ensemble de l'espace aérien belge. Le problème concerne le chargement des données de vol, précise l'entreprise en charge du contrôle du trafic aérien.

Belgocontrol n'est pas encore en mesure de préciser quand la situation sera rétablie.

A Brussels Airport, aucun avion n'a atterri depuis 16h17. Tous les vols suivants sont retardés ou déviés.

Le dernier vol au départ de Bruxelles a lui décollé à 16h11 en direction de Turin.

Des conséquences limitées à Anvers et Ostende

Aucun vol n'est opéré dans les aéroports régionaux d'Anvers et Ostende à la suite de la fermeture de l'espace aérien belge jeudi après-midi. Le nombre de départs et d'arrivées y est toutefois limité. Les passagers patientent dans les bâtiments de l'aéroport.

Un problème technique chez Belgocontrol a entraîné la fermeture de l'ensemble de l'espace aérien belge et a donc également des conséquences dans les aéroports régionaux. Deux arrivées sont prévues à Ostende après 19h00 mais un vol n'a pas pu décoller.

A Anvers, les quatre départs encore au programme ont été retardés, tout comme trois arrivées.

"Aucun passager n'attend à bord d'un avion", précise toutefois le CEO Marcel Buelens.

"Il y a un problème avec les données de vol", précise Dominique Dehaene, porte-parole de Belgocontrol. "Nous avons donc opéré un 'clear the sky'." Cette mesure, prise peu après 16h00, fait qu'aucun avion ne peut plus survoler la Belgique. Belgocontrol souligne qu'il n'y a aucun danger pour la sécurité du trafic aérien. "La fermeture est la mesure de sécurité ultime pour s'assurer justement qu'il n'y a aucun danger", ajoute Dominique Dehaene. L'entreprise n'est pas encore en mesure de préciser quand la situation sera rétablie.Aucun atterrissage à Brussels Airport depuis 16h17 Le panneau des arrivées s'est coloré de rouge à Brussels Airport jeudi après-midi après la fermeture de l'espace aérien belge. Aucun avion n'a atterri depuis 16h17.Un problème technique chez Belgocontrol a entraîné la fermeture de l'ensemble de l'espace aérien belge. Le problème concerne le chargement des données de vol, précise l'entreprise en charge du contrôle du trafic aérien. Belgocontrol n'est pas encore en mesure de préciser quand la situation sera rétablie. A Brussels Airport, aucun avion n'a atterri depuis 16h17. Tous les vols suivants sont retardés ou déviés. Le dernier vol au départ de Bruxelles a lui décollé à 16h11 en direction de Turin. Des conséquences limitées à Anvers et Ostende Aucun vol n'est opéré dans les aéroports régionaux d'Anvers et Ostende à la suite de la fermeture de l'espace aérien belge jeudi après-midi. Le nombre de départs et d'arrivées y est toutefois limité. Les passagers patientent dans les bâtiments de l'aéroport.Un problème technique chez Belgocontrol a entraîné la fermeture de l'ensemble de l'espace aérien belge et a donc également des conséquences dans les aéroports régionaux. Deux arrivées sont prévues à Ostende après 19h00 mais un vol n'a pas pu décoller. A Anvers, les quatre départs encore au programme ont été retardés, tout comme trois arrivées. "Aucun passager n'attend à bord d'un avion", précise toutefois le CEO Marcel Buelens.