Le principe du saut en formation consiste en une chute libre de 35 secondes au cours desquelles une équipe de quatre parachutistes doit réaliser le plus de figures imposées. L'ensemble du mouvement est filmé par un caméraman qui saute avec la formation. Organisée chaque année en principe, la compétition n'avait pas pu avoir lieu l'année dernière en raison de la situation sanitaire. Cette année, à l'issue d'un concours disputé, l'équipe sportive de haut-niveau de la Défense s'est donc imposée, décrochant par la même occasion son douzième titre consécutif. Sa performance peut être admirée sur YouTube. La "HayaBusa Military" fixe son prochain rendez-vous en avril 2022 à Charleroi pour la Coupe du monde de soufflerie. (Belga)

Le principe du saut en formation consiste en une chute libre de 35 secondes au cours desquelles une équipe de quatre parachutistes doit réaliser le plus de figures imposées. L'ensemble du mouvement est filmé par un caméraman qui saute avec la formation. Organisée chaque année en principe, la compétition n'avait pas pu avoir lieu l'année dernière en raison de la situation sanitaire. Cette année, à l'issue d'un concours disputé, l'équipe sportive de haut-niveau de la Défense s'est donc imposée, décrochant par la même occasion son douzième titre consécutif. Sa performance peut être admirée sur YouTube. La "HayaBusa Military" fixe son prochain rendez-vous en avril 2022 à Charleroi pour la Coupe du monde de soufflerie. (Belga)