Dix-neuf nouveaux mâts, pour une puissance installée d'à peine 42 mégawatts (MW). Tel est le maigre bilan de l'éolien wallon en 2016. Le parc du sud du pays compte désormais 330 unités (750 MW). C'est loin d'être suffisant au regard du chemin qu'il reste à parcourir pour atteindre les objectifs fixés par l'Europe. Pour 2020, la Wallonie devra couvrir 13 % de sa consommation finale brute d'énergie via des sources renouvelables - elle était à 10,8 % en 2014, selon les derniers chiffres disponibles. Elle ambitionne un ratio de 20 % à l'horizon 2030. Si la Commission européenne ne prévoit pas de sanctions en cas d'objectifs non atteints, elle peut lancer une procédure d'infraction à l'encontre des Etats qui n'auraient pas transposé adéquatement sa directive sur les énergies renouvelables. Dans un tel cas de figure, l'Etat fédéral belge demanderait certainement des comptes aux Régions qui n'ont pas rempli leur part du contrat.
...