Jason Greenblatt, représentant spécial pour les négociations internationales du président Trump, s'est entretenu avec le président Rivlin après avoir rencontré lundi le Premier ministre Benjamin Netanyahu et mardi le président palestinien Mahmoud Abbas. "Créer la confiance entre Israéliens et Palestiniens constitue le premier pas, et le plus important, vers une possible solution", a déclaré M. Rivlin selon un porte-parole du président. M. Greenblatt devait se rendre mercredi dans le camp de réfugiés de Jalazoune, en Cisjordanie occupée, et rencontrer des dignitaires religieux avant de quitter la région jeudi. Avec la visite de M. Greenblatt, l'administration Trump fait ses premiers pas sur le terrain du conflit israélo-palestinien alors que les perspectives d'une solution ont rarement paru plus sombres. Le département d'Etat avait indiqué par avance que le déplacement de l'émissaire américain était d'abord exploratoire. Au cours de ses entretiens avec MM. Netanyahu et Abbas, M. Greenblatt a affirmé la volonté de M. Trump d'aider Israéliens et Palestiniens à parvenir à une "paix durable à travers des négociations directes", selon les communiqués officiels. Il s'est gardé de faire référence à une solution dite à deux Etats, qui implique la création d'un Etat palestinien coexistant avec Israël. (Belga)

Jason Greenblatt, représentant spécial pour les négociations internationales du président Trump, s'est entretenu avec le président Rivlin après avoir rencontré lundi le Premier ministre Benjamin Netanyahu et mardi le président palestinien Mahmoud Abbas. "Créer la confiance entre Israéliens et Palestiniens constitue le premier pas, et le plus important, vers une possible solution", a déclaré M. Rivlin selon un porte-parole du président. M. Greenblatt devait se rendre mercredi dans le camp de réfugiés de Jalazoune, en Cisjordanie occupée, et rencontrer des dignitaires religieux avant de quitter la région jeudi. Avec la visite de M. Greenblatt, l'administration Trump fait ses premiers pas sur le terrain du conflit israélo-palestinien alors que les perspectives d'une solution ont rarement paru plus sombres. Le département d'Etat avait indiqué par avance que le déplacement de l'émissaire américain était d'abord exploratoire. Au cours de ses entretiens avec MM. Netanyahu et Abbas, M. Greenblatt a affirmé la volonté de M. Trump d'aider Israéliens et Palestiniens à parvenir à une "paix durable à travers des négociations directes", selon les communiqués officiels. Il s'est gardé de faire référence à une solution dite à deux Etats, qui implique la création d'un Etat palestinien coexistant avec Israël. (Belga)