Si elles sont approuvées par la Fédération Wallonie-Bruxelles, pas moins de 28 formations supérieures seront inédites en septembre 2022 : 10 bacheliers, neuf masters et neuf bacheliers ou masters de spécialisation. Dix formations existantes trouveront aussi une nouvelle implantation. On trouve nombre de nouvelles formations dans le secteur de la santé: l'UMons, l'ULB et l'ULiège chapeauteront l'organisation d'un master en orthopédagogie clinique. Un bachelier de spécialisation interdisciplinaire en technologies de la santé sera proposé en codiplomation entre trois hautes écoles de Bruxelles. En outre, de nouvelles implantations verront leur offre de formations s'enrichir: un bachelier en diététique à Charleroi, un bachelier en audiologie à Liège, un bachelier en orthoptie à Namur ainsi que deux bacheliers de spécialisation en cadre de santé et en psychopathologie respectivement à Namur et à Tournai-Mouscron. Dans le secteur artistique, Arts2, La Cambre et l'Insas s'associent pour proposer un master en danse (interprétation), la deuxième formation diplômante dans ce domaine en FWB. On trouve aussi un cursus complet en "arts plastiques, visuels et de l'espace : design numérique" porté par l'ERG et La Cambre, un bachelier en 3D temps réel en codiplomation entre les trois hautes écoles du pôle hennuyer, un bachelier en éco-design produits organisé dans l'arrondissement de Charleroi par la Haute École en Hainaut (HEH) et la Haute École Provinciale en Hainaut Condorcet (HEPHC) et enfin un master en musique dédié à la viole d'amour proposé par le Conservatoire Royal de Liège. L'offre d'enseignement supérieur en alternance devrait aussi s'étoffer avec un bachelier professionnalisant en bioqualité proposé par la Haute École Louvain en Hainaut (HELHa) et la Haute École Vinci (HE Vinci), un bachelier en biopharmaceutique organisé par la Haute École Louvain en Hainaut (HELHa) et la Haute École Provinciale en Hainaut Condorcet (HEPHC), et un master en expertise comptable et fiscale organisé par trois partenariats d'établissements d'enseignement supérieur répartis sur le territoire. Quatre nouveaux cursus viennent par ailleurs s'ajouter aux masters de spécialisation existants, dont un sur la santé internationale et un autre sur la gestion des risques sanitaires. Si toutes les propositions sont acceptées par le gouvernement et par le parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, les établissements pourront ouvrir ces formations dès la rentrée de septembre 2022 ou 2023. Enfin, l'Ares demande de supprimer 34 habilitations avec l'accord des établissements concernés. (Belga)

Si elles sont approuvées par la Fédération Wallonie-Bruxelles, pas moins de 28 formations supérieures seront inédites en septembre 2022 : 10 bacheliers, neuf masters et neuf bacheliers ou masters de spécialisation. Dix formations existantes trouveront aussi une nouvelle implantation. On trouve nombre de nouvelles formations dans le secteur de la santé: l'UMons, l'ULB et l'ULiège chapeauteront l'organisation d'un master en orthopédagogie clinique. Un bachelier de spécialisation interdisciplinaire en technologies de la santé sera proposé en codiplomation entre trois hautes écoles de Bruxelles. En outre, de nouvelles implantations verront leur offre de formations s'enrichir: un bachelier en diététique à Charleroi, un bachelier en audiologie à Liège, un bachelier en orthoptie à Namur ainsi que deux bacheliers de spécialisation en cadre de santé et en psychopathologie respectivement à Namur et à Tournai-Mouscron. Dans le secteur artistique, Arts2, La Cambre et l'Insas s'associent pour proposer un master en danse (interprétation), la deuxième formation diplômante dans ce domaine en FWB. On trouve aussi un cursus complet en "arts plastiques, visuels et de l'espace : design numérique" porté par l'ERG et La Cambre, un bachelier en 3D temps réel en codiplomation entre les trois hautes écoles du pôle hennuyer, un bachelier en éco-design produits organisé dans l'arrondissement de Charleroi par la Haute École en Hainaut (HEH) et la Haute École Provinciale en Hainaut Condorcet (HEPHC) et enfin un master en musique dédié à la viole d'amour proposé par le Conservatoire Royal de Liège. L'offre d'enseignement supérieur en alternance devrait aussi s'étoffer avec un bachelier professionnalisant en bioqualité proposé par la Haute École Louvain en Hainaut (HELHa) et la Haute École Vinci (HE Vinci), un bachelier en biopharmaceutique organisé par la Haute École Louvain en Hainaut (HELHa) et la Haute École Provinciale en Hainaut Condorcet (HEPHC), et un master en expertise comptable et fiscale organisé par trois partenariats d'établissements d'enseignement supérieur répartis sur le territoire. Quatre nouveaux cursus viennent par ailleurs s'ajouter aux masters de spécialisation existants, dont un sur la santé internationale et un autre sur la gestion des risques sanitaires. Si toutes les propositions sont acceptées par le gouvernement et par le parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, les établissements pourront ouvrir ces formations dès la rentrée de septembre 2022 ou 2023. Enfin, l'Ares demande de supprimer 34 habilitations avec l'accord des établissements concernés. (Belga)