"Il n'est nullement envisagé de faire porter le coût (de ces apprentissages) sur les parents", a assuré mercredi la ministre lors d'un débat en séance plénière du Parlement sur l'enseignement du numérique à l'école. Demander aux parents d'équiper leurs enfants constituerait une source d'inégalité supplémentaire entre élèves et serait en outre contraire à l'objectif de gratuité de l'enseignement que la majorité arc-en-ciel s'est fixé, a-t-elle souligné. Dans le cadre du futur tronc commun de la maternelle jusqu'à la 3e secondaire, le Pacte d'excellence a prévu de renforcer les compétences numériques des jeunes francophones, en équipant les écoles en ordinateurs et connexion, mais aussi en formant les enseignants. "L'objectif est d'assurer un équipement et une connexion minimale pour toutes les écoles", a indiqué Mme Désir, sans toutefois avancer de montant précis sur les moyens financiers nécessaires. Elle a dit toutefois vouloir travailler de concert avec la Région wallonne et la Région bruxelloise, notamment pour financer les besoins en connectivité, ainsi qu'explorer toutes les opportunités de financement européen pour relever ce défi. (Belga)

"Il n'est nullement envisagé de faire porter le coût (de ces apprentissages) sur les parents", a assuré mercredi la ministre lors d'un débat en séance plénière du Parlement sur l'enseignement du numérique à l'école. Demander aux parents d'équiper leurs enfants constituerait une source d'inégalité supplémentaire entre élèves et serait en outre contraire à l'objectif de gratuité de l'enseignement que la majorité arc-en-ciel s'est fixé, a-t-elle souligné. Dans le cadre du futur tronc commun de la maternelle jusqu'à la 3e secondaire, le Pacte d'excellence a prévu de renforcer les compétences numériques des jeunes francophones, en équipant les écoles en ordinateurs et connexion, mais aussi en formant les enseignants. "L'objectif est d'assurer un équipement et une connexion minimale pour toutes les écoles", a indiqué Mme Désir, sans toutefois avancer de montant précis sur les moyens financiers nécessaires. Elle a dit toutefois vouloir travailler de concert avec la Région wallonne et la Région bruxelloise, notamment pour financer les besoins en connectivité, ainsi qu'explorer toutes les opportunités de financement européen pour relever ce défi. (Belga)