"Il ne s'agissait pas d'un acte terroriste, mais d'un crime de droit commun", a indiqué le procureur en charge de l'enquête, Heinrich Juncker. Le ou les maîtres-chanteurs ont réclamé dans une lettre adressée à DHL "une somme de plusieurs millions d'euros" et menacé d'envoyer d'autres colis piégés - en pleine période de Noël - s'ils n'obtenaient pas satisfaction, a précisé le ministre régional de l'Intérieur, Karl-Heinz Schröter. Le paquet suspect ne visait donc pas le marché de Noël de Potsdam, près duquel le colis avait été retrouvé et qui avait été évacué vendredi par crainte d'un attentat. Il y a un an, un attentat djihadiste meurtrier au camion-bélier avait été commis sur un marché de Noël de Berlin, la capitale allemande située juste à côté de Potsdam. (Belga)

"Il ne s'agissait pas d'un acte terroriste, mais d'un crime de droit commun", a indiqué le procureur en charge de l'enquête, Heinrich Juncker. Le ou les maîtres-chanteurs ont réclamé dans une lettre adressée à DHL "une somme de plusieurs millions d'euros" et menacé d'envoyer d'autres colis piégés - en pleine période de Noël - s'ils n'obtenaient pas satisfaction, a précisé le ministre régional de l'Intérieur, Karl-Heinz Schröter. Le paquet suspect ne visait donc pas le marché de Noël de Potsdam, près duquel le colis avait été retrouvé et qui avait été évacué vendredi par crainte d'un attentat. Il y a un an, un attentat djihadiste meurtrier au camion-bélier avait été commis sur un marché de Noël de Berlin, la capitale allemande située juste à côté de Potsdam. (Belga)