"Les lacunes évidentes du système électoral américain sont visibles, ce qui a été souligné à maintes reprises par les observateurs internationaux, y compris l'OSCE et des experts reconnus dans ce domaine", selon Mme Zakharova. D'après elle, le système américain souffre de "la nature archaïque de la législation en question et de l'absence de réglementation sur un certain nombre de points fondamentaux". Mme Zakharova a néanmoins dit espérer que "les mécanismes juridiques existants permettront de déterminer le futur chef de l'Etat en pleine conformité avec la constitution américaine" et que cela permettra d'"éviter des émeutes de masse dans le pays". Elle a également estimé que "les citoyens américains méritent que leurs votes soient comptés correctement". "En ce qui concerne les relations russo-américaines, Moscou est prêt à une coopération constructive avec le président américain, quel que soit celui qui le deviendra après les résultats des élections", a-t-elle ajouté. Les relations entre Moscou et Washington traversent la pire crise depuis la guerre froide entre sanctions économiques, désaccords persistants sur des dossiers internationaux tels que l'Ukraine ou la Syrie et accusations d'ingérence électorale et d'espionnage. (Belga)

"Les lacunes évidentes du système électoral américain sont visibles, ce qui a été souligné à maintes reprises par les observateurs internationaux, y compris l'OSCE et des experts reconnus dans ce domaine", selon Mme Zakharova. D'après elle, le système américain souffre de "la nature archaïque de la législation en question et de l'absence de réglementation sur un certain nombre de points fondamentaux". Mme Zakharova a néanmoins dit espérer que "les mécanismes juridiques existants permettront de déterminer le futur chef de l'Etat en pleine conformité avec la constitution américaine" et que cela permettra d'"éviter des émeutes de masse dans le pays". Elle a également estimé que "les citoyens américains méritent que leurs votes soient comptés correctement". "En ce qui concerne les relations russo-américaines, Moscou est prêt à une coopération constructive avec le président américain, quel que soit celui qui le deviendra après les résultats des élections", a-t-elle ajouté. Les relations entre Moscou et Washington traversent la pire crise depuis la guerre froide entre sanctions économiques, désaccords persistants sur des dossiers internationaux tels que l'Ukraine ou la Syrie et accusations d'ingérence électorale et d'espionnage. (Belga)