Il n'a pas pu être établi pour le moment si ces attaques qualifiées par le président indonésien Joko Widodo d'"actes terroristes" avaient été perpétrées par l'EI, mais un porte-parole de la police indonésienne, Anton Charliyan, a indiqué qu'un avertissement énigmatique avait été lancé avant les attentats par le groupe djihadiste. "L'avertissement disait qu'il y aurait un concert en Indonésie et que ce serait dans les informations internationales", a déclaré M. Charliyan à une station de radio indonésienne, sans autres détails. Plusieurs projets d'attentats en Indonésie avaient été déjoués en décembre, certains liés à l'EI, selon la police. Des centaines d'Indonésiens auraient rejoint le groupe djihadiste qui contrôle de vastes territoires en Syrie et en Irak. Les attaques, à présent terminées, ont fait sept morts: un civil néerlandais, un civil indonésien et cinq assaillants. Selon le porte-parole de la police de Jakarta, Muhammad Iqbal, tous les agresseurs ont pu être maîtrisés. Cinq personnels de police, un civil étranger et quatre civils indonésiens ont été blessés, a-t-il précisé. (Belga)

Il n'a pas pu être établi pour le moment si ces attaques qualifiées par le président indonésien Joko Widodo d'"actes terroristes" avaient été perpétrées par l'EI, mais un porte-parole de la police indonésienne, Anton Charliyan, a indiqué qu'un avertissement énigmatique avait été lancé avant les attentats par le groupe djihadiste. "L'avertissement disait qu'il y aurait un concert en Indonésie et que ce serait dans les informations internationales", a déclaré M. Charliyan à une station de radio indonésienne, sans autres détails. Plusieurs projets d'attentats en Indonésie avaient été déjoués en décembre, certains liés à l'EI, selon la police. Des centaines d'Indonésiens auraient rejoint le groupe djihadiste qui contrôle de vastes territoires en Syrie et en Irak. Les attaques, à présent terminées, ont fait sept morts: un civil néerlandais, un civil indonésien et cinq assaillants. Selon le porte-parole de la police de Jakarta, Muhammad Iqbal, tous les agresseurs ont pu être maîtrisés. Cinq personnels de police, un civil étranger et quatre civils indonésiens ont été blessés, a-t-il précisé. (Belga)