Il s'agit d'un taux de protection après six mois supérieur à celui de Pfizer/BioNTech (84%, contre 96% après la seconde dose). Stéphane Bancel, patron de Moderna, se réjouit de l'efficacité du vaccin après six mois mais avertit des nouveaux dangers que représente le variant Delta. "Nous devons rester vigilants." (Belga)

Il s'agit d'un taux de protection après six mois supérieur à celui de Pfizer/BioNTech (84%, contre 96% après la seconde dose). Stéphane Bancel, patron de Moderna, se réjouit de l'efficacité du vaccin après six mois mais avertit des nouveaux dangers que représente le variant Delta. "Nous devons rester vigilants." (Belga)